Mon enfant est mauvais(e) perdant(e), que faire ?

Avec le Dr. Martine Delfos, psychologue, psychothérapeute auprès des enfants
Les parties de 7 familles virent au cauchemar quand Junior perd ? La partie de Monopoly en champ de bataille ? Voici les conseils de Martine Delfos, psychologue. Mon enfant est mauvais(e) perdant(e), que faire ?
Les parents sont souvent découragés par les caprices de leur enfant et le laissent gagner ou jouent de moins en moins avec lui. Pour éviter cela, il est important de lui faire aimer le jeu lui-même, qu’il perde ou qu’il gagne. Le jeu est avant tout un moment de bonheur !

Il n’est pas content ? Laissez-le protester ; l’échec fait partie de la vie. S’il gagne à chaque fois, il ne peut pas savoir jusqu’où il peut aller. De plus, quand un enfant connait l’échec, il fait plus d’efforts et quand enfin il gagne, il est heureux !

Laissez-le gagner parfois, mais surtout pas à chaque fois. Sinon, qu’arrivera-t-il quand il sera avec ses petits copains dans la cour de récré ? Soyez sûrs qu’ils ne lui feront pas de cadeau !

Un conseil !

Expliquez à votre enfant que dans un jeu il y a toujours un gagnant et un perdant. Nous ne pouvons être premiers en tout, chacun a ses talents et il faut apprendre à les connaître. Ce qui importe c’est de s’amuser et de réfléchir à comment on pourrait gagner la prochaine fois.

Dr. Martine Delfos, psychologue, auteure de «De l’écoute au respect, communiquer avec les enfants»,
éditions Erès

Isabelle Aristidou

Add Your Comment


Conditions générales , Conditions générales de placement fixe, Conditions générales d'inscription
Site réalisé par unyque.ch with ♥