Le 1er novembre, c’est la fête de tous les saints

Le 1er novembre est, depuis des temps lointains, une journée consacrée aux morts. En effet les Celtes fêtaient déjà leurs morts à cette date, lors d’une fête appelée Samain. Pour combattre cette fête païenne, l’Eglise instaura alors à cette date une fête chrétienne, baptisée Toussaint car elle visait à célébrer tous les saints de l’Eglise, et en particulier les martyrs. C’est en 835 que le pape Grégoire IV déclara officiellement le 1er novembre fête de tous les saints.
Au Xème siècle, face au besoin ressenti par les familles de fêter non seulement les saints, mais aussi leurs propres défunts, on instaura également la fête de tous les morts le 2 novembre. Avec le temps, cependant, cette deuxième fête déborda sur la première, et à l’heure actuelle, la Toussaint est généralement le jour où les familles viennent se recueillir sur les tombes de leurs défunts.

Les traditions de la Toussaint

A la Toussaint, la tradition veut que l’on se rende au cimetière et que l’on apporte aux disparus de sa famille des fleurs telles que les chrysanthèmes ou les oeillets d’Inde.
Dans d’autres cultures, la fête des morts est une occasion de réjouissances et de carnavals. Au Mexique, par exemple, on offre de la nourriture aux morts et l’on consomme en famille des pâtisseries en forme d’ossements.

Add Your Comment


Conditions générales , Conditions générales de placement fixe, Conditions générales d'inscription
Site réalisé par unyque.ch with ♥